L’Histoire du portage : le porte-bébé à travers le monde

Au sommaire :

Quoi de plus naturel que de porter son bébé ? Rien évidemment. Tout être humain devenu parent un jour a pu s’en rendre compte, avoir son petit bout contre soi est essentiel, il en a besoin, et les parents aussi. Le portage est pratiqué dans toutes les cultures de manière différente selon les ressources et habitudes de vie. Ce n’est qu’avec l’essor de la poussette et du lait maternisé au 19e siècle que le portage se pratique de moins en moins en Europe . Une certaine distance avec le bébé s’installe jusqu’en 1950 environ. Néanmoins, les choses reprennent leur place dans les années 1970, notamment grâce à plusieurs observations en milieu hospitalier : le peau à peau avec la maman réduit les maux du nourrisson. Quelle évidence ! Respirer cœur contre cœur, se réchauffer l’un contre l’autre, sentir l’odeur de moman
Ensuite, Erika Hoffmann a cherché une solution adéquate pour balader ses jumelles et finit par inventer l’écharpe de portage, largement inspiré des coutumes mexicaines. C’est ainsi qu’elle lance son entreprise et vend ses écharpes de portage depuis !

Le portage de bébé à travers le monde est une histoire riche, universelle et qui se transmet de parents à enfants pour l’éternité. 

Découvrez dans cet article comment les mères portent leurs bébés dans différentes cultures

Le portage en Afrique - petit bébé porté dans le dos à l'aide d'un tissu coloré

Le portage du nouveau-né à travers le monde

L’exploration des pratiques de portage à travers les différentes cultures révèle une diversité fascinante de méthodes, d’accessoires et de significations culturelles. Voici un aperçu de certaines pratiques de portage traditionnelles dans diverses parties du monde :

En Afrique : porter bébé dans de beaux tissus colorés

Le Kanga (Afrique de l’Est) : les mères utilisent un morceau de tissu coloré appelé Kanga pour porter leur bébé sur le dos. Cette méthode permet aux mères de travailler ou de se déplacer librement tout en maintenant une proximité physique avec leur enfant.

Le Pagne (Afrique de l’Ouest) : similaire au Kanga, le pagne est un tissu utilisé pour envelopper le bébé et le sécuriser contre le dos de la mère, permettant une grande liberté de mouvement.

Au Mali, les Dogons utilisent un tissu de couleur indigo, qui représente le liquide amniotique, pour envelopper leur bambin en portage. Telle une continuité de la grossesse. 

Femme souriante tenant bébé endormi dans un beau tissu coloré

En Asie, Mei-Tai ou Onbuhimo ?

Le Mei Tai en Chine est un porte-bébé traditionnel avec une toile rectangulaire et quatre bandes. Deux bandes s’attachent autour de la taille, et les deux autres se croisent sur les épaules de la mère, offrant un soutien pour le bébé qui peut être porté sur le devant, le dos, ou même sur le côté.

Onbuhimo au Japon : sans ceinture autour de la taille, l’Onbuhimo est conçu pour le portage dorsal. Les sangles passent sur les épaules du porteur et se fixent autour du bébé, facilitant le portage pour les femmes enceintes ou pour une utilisation rapide et ponctuelle.

L’Amérique latine et le rebozo

Le rebozo au Mexique est un long châle utilisé non seulement pour le portage, mais aussi pour soutenir la femme pendant l’accouchement. Le Rebozo peut être noué de différentes manières pour porter le bébé sur le devant, sur le côté, ou dans le dos. Il permet aussi de resserrer le bassin après l’accouchement. 

En Asie, homme marchant avec enfant en porte-bébé dans le dos

En Océanie, le portage traditionnel

À Madagascar, le Lamba est un tissu traditionnel utilisé de manière similaire au Kanga africain, pour porter les enfants sur le dos tout en permettant aux mères de continuer leurs activités quotidiennes.

En Amérique du Nord, nacelle cocon pour porter le nourrisson

Utilisé par de nombreuses tribus indigènes, le cradleboard est une planche sur laquelle le bébé est attaché et sécurisé. Il peut être porté sur le dos ou placé à côté d’un parent. Cette méthode est appréciée pour sa capacité à protéger l’enfant et à lui fournir un espace sécurisé.

photo noir et blanc d'une mère indienne d'amérique du Nord avec son bébé en portage dans une sorte de nacelle en bois

L’Europe préfère le sling

Le Sling ! Bien que les slings soient populaires dans de nombreuses cultures contemporaines, ils tirent leurs racines de pratiques européennes traditionnelles, permettant aux parents de porter leurs enfants sur le ventre ou sur le côté, tout en gardant les mains libres.

Porter son enfant dans les sociétés industrialisées

Dans les sociétés industrialisées et urbanisées, l’arrivée de la poussette et du lait maternisé a modifié les comportements et favorisé une certaine distance avec le tout petit. Plus besoin d’allaiter, plus besoin de nourrice… et la poussette se démocratise au 19e pour devenir au fil des décennies un incontournable du trousseau de naissance. En somme, il n’est plus nécessaire d’avoir son bébé dans les bras, il est aussi bien posé dans son berceau. Ce n’est que dans les dernières décennies que le portage a commencé à regagner de l’intérêt dans nos sociétés, marquant un retour à des pratiques plus traditionnelles et naturelles de maternage. Cette résurgence est en partie due à une meilleure compréhension des bienfaits du portage sur le développement émotionnel et physique du bébé, ainsi que sur le renforcement du lien parent-enfant. Les recherches ont montré que le contact physique étroit entre le parent et l’enfant, notamment à travers le peau à peau et le portage, favorise la sécurité émotionnelle, le développement cognitif et même la régulation de la température corporelle et des rythmes cardiaques du bébé.

Deux mamans portant leurs bébés dans un sling.

Par ailleurs, le mouvement vers un mode de vie plus écologique et conscient a également joué un rôle dans cette renaissance du portage. Les parents d’aujourd’hui, soucieux de réduire leur empreinte écologique, optent pour des méthodes de soin des enfants qui privilégient la simplicité, la durabilité et la proximité. Le portage, avec son faible impact environnemental comparé à l’utilisation de poussettes et autres équipements encombrants, répond parfaitement à ces critères.

La mondialisation et l’échange culturel accru ont exposé les sociétés occidentales à diverses pratiques de portage autour du monde, enrichissant la palette d’options disponibles et encourageant l’adoption de ces méthodes ancestrales adaptées au contexte moderne. Les porte-bébés modernes intègrent désormais des éléments de design inspirés de traditions diverses, combinant confort, fonctionnalité et style.

Ainsi, le portage dans les sociétés industrialisées représente plus qu’une simple méthode de transport de l’enfant ; il est devenu un symbole de retour aux racines, d’une quête de bien-être pour l’enfant et ses parents, et d’une conscientisation environnementale. Le choix de porter son enfant est souvent lié à une démarche globale vers un mode de vie plus attentif, plus proche des besoins fondamentaux de l’être humain, marquant une pause réfléchie dans le rythme souvent effréné de la vie moderne.

Le portage de bébé en France aujourd’hui

Le portage physiologique revient en force ces dernières années en France. Les porte-bébés fleurissent, et le souci du développement et de l’attachement de l’enfant est grandissant. La poussette n’a pas été remisée au placard, mais on assiste à de plus en plus de parents portant leurs bébés dans des porte-bébés préformés notamment. Ce type de porte-bébé sécurise et est peut-être plus simple à aborder qu’une écharpe de portage traditionnelle, ce qui favorise le portage pour les mamans comme pour les papas. 

De plus, il est possible de trouver des ateliers de portage pour apprendre à bien positionner bébé. Une monitrice de portage vous fournira toutes les informations et conseils nécessaires pour pratiquer le portage et en faire une habitude. Autrement dit, il y a bien besoin de transmission par chez nous ! 

Porter son bébé est essentiel, certaines marques l’ont bien compris et ont inventé des t-shirts et pull-overs avec porte-bébé intégré ! Un bonheur pour les premières semaines de vie de votre petit amour. Simple à utiliser et sécurisant, vous n’aurez pas à rajouter de porte-bébé, vous l’enfiler dans votre t-shirt comme dans une poche kangourou. Le tissu est très dense et stretch, aucune possibilité qu’il glisse n’ayez crainte ! Par contre au-delà de 3 mois ce sera compliqué, tout dépend de la corpulence de votre bébé bien entendu, mais quand même… 

Père souriant portant bébé dans un porte-bébé préformé.

Vous l’aurez compris, chacune de ces pratiques de portage reflète non seulement les besoins pratiques des parents et des communautés, mais incarne également des valeurs culturelles, telles que l’importance du lien parent-enfant, la nécessité de la proximité physique, et les rôles au sein de la famille et de la communauté. En explorant ces traditions, on peut découvrir les nombreuses façons dont les sociétés à travers le monde embrassent et célèbrent la période précieuse de la petite enfance.

Partagez l'article
Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn