Le portage favorise le développement psychologique et moteur du bébé

Au sommaire :

Le portage des bébés est une pratique ancestrale qui suscite un intérêt renouvelé de nos jours, en raison de ses nombreux bienfaits pour le développement psychomoteur de l’enfant. Le développement psychomoteur, qui englobe les acquisitions motrices et psychologiques du nourrisson, est crucial pour la croissance harmonieuse et équilibrée des tout-petits. Dans ce contexte, le portage physiologique, respectueux de l’anatomie naturelle du bébé, joue un rôle déterminant. En offrant une position qui soutient la courbure naturelle de la colonne vertébrale et favorise une répartition équilibrée du poids, le portage contribue non seulement à la sécurité et au confort du bébé, mais également à son développement global. Les réflexes archaïques, présents dès la naissance, trouvent dans le portage un support naturel qui les stimule et les canalise efficacement, participant ainsi à la maturation neurologique et psychomotrice du petit. Découvrez dans cet article les différentes dimensions du développement psychomoteur et les avantages spécifiques du portage physiologique, afin de mieux comprendre pourquoi cette pratique mérite d’être encouragée.

Le développement psychomoteur du bébé

Le développement psychomoteur d’un bébé fait référence à l’ensemble des acquisitions motrices et psychologiques qui se produisent au cours de la petite enfance. Ce processus englobe la progression des compétences physiques, cognitives, sociales et émotionnelles du nourrisson, influencée par les interactions avec son environnement et les stimulations reçues. Les principales composantes du développement psychomoteur incluent :

Le développement moteur

  • grosses motricités : compétences liées aux grands mouvements du corps, comme le roulement, la position assise, la marche et la course ;
  • fine motricité : compétences impliquant des mouvements précis et coordonnés des mains et des doigts, comme saisir des objets, dessiner et manipuler de petits objets.

Le développement cognitif

  • perception sensorielle : capacité à interpréter les informations reçues des sens (vue, ouïe, toucher, goût, odorat) ;
  • résolution de problèmes : capacité à comprendre et à résoudre des situations nouvelles ou complexes ;
  • mémoire et apprentissage : capacité à retenir et à utiliser les informations acquises.

Le développement social et émotionnel

Le développement du langage

  • pré-linguistique : gazouillis, babillages et autres sons produits avant l’acquisition du langage proprement dit.
  • linguistique : développement du vocabulaire, de la compréhension et de l’expression verbale.

Le développement psychomoteur est un indicateur crucial de la santé et du bien-être global du bébé. Il est influencé par des facteurs génétiques, nutritionnels, environnementaux et émotionnels. Les interactions positives, comme le portage physiologique, jouent un rôle important en offrant au bébé sécurité, stimulation sensorielle et opportunités d’exploration, contribuant ainsi à un développement harmonieux et équilibré.

Motricité fine _ petit qui joue avec un abaque

Le portage physiologique

Le portage physiologique est une méthode de portage des bébés qui respecte leur anatomie naturelle et favorise un développement optimal. Cette pratique consiste à maintenir le bébé dans une position qui soutient la courbure naturelle de sa colonne vertébrale en « C » et ses jambes en position de « M » ou « grenouille », avec les genoux plus hauts que les fesses. 

Le portage physiologique permet de répartir le poids du bébé de manière équilibrée, réduisant la pression sur ses hanches et sa colonne vertébrale. En plus de procurer un sentiment de sécurité et de confort au bébé, cette méthode facilite le lien affectif avec le porteur et peut avoir des bénéfices pour le développement psychomoteur, notamment en stimulant les sens, la coordination et la musculature du nourrisson.

Portage et reflexes archaïques

Les réflexes archaïques sont des réponses automatiques et involontaires présentes chez les nouveau-nés, qui disparaissent généralement au cours des premiers mois de vie. Ces réflexes sont essentiels à la survie et au développement neurologique du bébé. Parmi les principaux réflexes archaïques, on trouve :

  1. le réflexe de Moro : une réponse de sursaut en réaction à une perte de soutien ou à un bruit soudain, où le bébé écarte les bras, les jambes et pleure.
  2. le réflexe de succion : le bébé suce automatiquement tout objet placé dans sa bouche, essentiel pour l’alimentation.
  3. le réflexe de marche automatique : lorsque le bébé est tenu debout, il fait des mouvements de marche.
  4. le réflexe de préhension palmaire : le bébé ferme sa main autour de tout objet placé dans sa paume.
  5. le réflexe de recherche : lorsque la joue ou la bouche du bébé est touchée, il tourne la tête et ouvre la bouche pour chercher à téter.

En situation de portage, ces réflexes archaïques sont particulièrement utiles :

  • réflexe de Moro : le portage rassure le bébé et limite les déclenchements de ce réflexe, ce qui aide à calmer le bébé. Il est déjà dans une position où il “s’agrippe” comme un bébé koala à sa mère ;
  • réflexe de succion : le contact proche avec maman stimule ce réflexe, favorisant l’alimentation et le confort ;
  • réflexe de préhension palmaire : le bébé peut agripper les vêtements du porteur, ou poser ses mains sur maman renforçant le lien affectif et la sécurité ;
  • réflexe de recherche : le portage en position verticale facilite l’allaitement et la recherche du sein. La mère sait très vite quand bébé à faim et peut répondre à ce besoin ;
  • réflexe de marche automatique : le porte-bébé berce et stimule ce réflexe en imitant le mouvement naturel de la marche, ce qui est bénéfique pour le développement musculaire et la coordination.

Ces réflexes jouent un rôle clé dans le développement initial du bébé, et le portage physiologique les soutient de manière naturelle, contribuant à un développement psychomoteur harmonieux.

Motricité _ bébé de 1 an qui regarde entre ses jambes

Portage et développement psychomoteur de l’enfant

Le portage a un impact important sur le développement psychomoteur de l’enfant. C’est une pratique naturelle et instinctive qui est largement à favoriser avant d’utiliser une poussette.
Utiliser une écharpe ou un porte-bébé préformé physiologique permet de procurer sérénité, sécurité, amour, et éveil à votre enfant. Le développement cognitif, émotionnel, social et le langage sont directement bénéficaires. Le bout de choux est au premiere loge pour observer la vie avec vous. Il se sent protéger contre votre coeur et rassuré par votre odeur, il peut apprendre de son environnement. 

Le portage doit être physiologique, comme expliquer plus haut, afin que le bébé grandisse dans de bonnes conditions et muscle petit à petit son coup, sa nuque, son dos…comme il faut.

Porter votre petit n’a que des bienfaits, vous pourrez répondre aux besoins de votre enfant rapidement, et rassuré, ce bambin gagnera en indépendance plus rapidement. Et puis il ne reste pas bébé bien longtemps, alors profitez-en ! Portez-les jusqu’a ce qu’il réclame lui même de sauter de vos bras pour marcher, courir, explorer le monde !

Prêt à choisir votre porte-bébé idéal ? Sachez que selon l’âge de votre enfant, le modèle de porte-bébé peut varier. Un porte-bébé pour nourrison n’a pas les mêmes caractéristiques que pour un toddler qui peut apprécier un porte-bébé d’appoint. N’hésitez pas à parcourir notre site pour découvrir le porte-bébé qui vous conviendra le mieux ! 

Partagez l'article
Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn