Personne ne contestera que le porte-bébé peut grandement faciliter la vie des accros de randonnée, qui sont devenus parents récemment. Après tout, la naissance d’un enfant entraîne de sérieux ajustements dans la vie des personnes habituées à mener une vie active.

Les longues randonnées sont dorénavant impossible – vous ne pouvez pas laisser les enfants à la maison, et aller seul quelques kilomètres dans les bois ; un enfant de deux ans n’en est tout simplement pas capable. Mais tout change si vous achetez un porte-bébé.

Avantages et inconvénients du porte-bébé de randonnée

Étant donné que les porte-bébé sont activement utilisés depuis plus de cent ans, leur utilité est évidente – ils ont définitivement passé l’épreuve du temps. Néanmoins, il sera très utile d’en savoir plus à ce sujet.

Pour commencer, un porte-bébé est bien adapté au transport d’enfants de 1 à 5 ans. Porter un enfant de cinq ans qui pèse au moins 20 kilos dans les mains est déjà très problématique – même une distance d’un kilomètre sera un test très sérieux, que tous les parents ne passeront pas.

Mais si vous utilisez un porte-bébé, ces problèmes ne se poseront pas – une personne de condition physique moyenne (et les touristes gardent généralement une bonne forme) peut facilement faire face à la tâche. Ceci est assuré principalement par la bonne répartition de la charge.

Comme un bon sac à dos, le porte-bébé ne repose pas tant sur les épaules que sur la ceinture.

La large sangle de déchargement transfère la majeure partie de la charge à la ceinture. Le centre de gravité de la personne ne change pratiquement pas, et la pression sur les épaules est réduite au minimum.

Vous pouvez donc marcher pendant des kilomètres sans ressentir beaucoup de fatigue. Dans le même temps, les sacs à dos pèsent beaucoup moins lourd que les plus petites poussettes.

Ainsi, pour une campagne avec un petit enfant dans le magasin, ce sera le meilleur choix – ne pas avoir à porter un enfant dans une main, et dans l’autre – une poussette peu pratique et encombrante, qui descend et monte les escaliers.

Beaucoup de modèles ont de multiples poches – très utiles pour transporter toute une série de petites choses, des biscuits pour bébé aux lingettes humides dont vous pourriez avoir besoin à tout moment.

Les inconvénients d’un porte-bébé sont pratiquement inexistants. Au moins, les modèles de qualité le sont. Les porte-bébés bon marché ont souvent des bretelles étroites en matériau souple, qui se replient sous la charge et peuvent être fortement enfoncées dans les épaules. Il existe aussi des modèles mal conçus, qui causent beaucoup de désagréments aux parents et à l’enfant.

Comment fixer un porte-bébé de randonnée?

Certains utilisateurs inexpérimentés pensent que porter un porte-bébé dorsal de randonnée est aussi facile que de porter un petit sac à dos de ville.

Cependant, n’oubliez pas que ces minuscules sacs à dos ne portent généralement rien de plus lourd qu’un ordinateur portable. Et un bébé pèse beaucoup plus que cela.

Avant de sortir pour la première fois, vous devez donc ajuster correctement le porte-bébé pour vous. Le principe est ici exactement le même que pour le sac à dos du touriste.

Laissez-nous vous parler de cette procédure point par point :

  • Détendez toutes les sangles et tous les harnais autant que possible.
  • Mettez le porte-bébé et placez la ceinture autour de votre taille. Sur la plupart des modèles, le milieu doit se situer juste au niveau de l’os pelvien.
  • Serrez les bretelles.
  • Le poids reposera alors principalement sur la ceinture, ce qui soulagera vos épaules.
  • Serrez les attaches des bretelles de manière à ce que le point de charge se trouve juste entre les omoplates.
  • Attachez la sangle de poitrine et serrez le harnais de manière à ce que la charge repose sur la poitrine, mais ne se comprime pas trop et n’interfère pas avec la respiration.

C’est tout. Il ne vous reste plus qu’à mettre le bébé dans le porte-bébé, à serrer la sangle pour qu’il soit bien assis et vous pourrez partir pour une promenade tant attendue.

Caractéristiques à prendre en compte lors du choix

Le marché moderne offre une large gamme de sacs à dos pour le tourisme et les voyages. Par conséquent, les personnes qui achètent le premier produit de leur vie font souvent des erreurs – elles doivent ensuite acheter un autre modèle, ce qui entraîne des dépenses supplémentaires.

Voici quelques conseils pour réduire ce problème au minimum :

  • Assurez-vous que le siège est suffisamment large et ferme (mais pas rigide). Un siège étroit entraîne une fatigue rapide de l’enfant – la circulation est entravée et la marche est pénible et inconfortable plutôt qu’agréable. S’il est fait d’un matériau souple, il finira par se froisser sous le poids de l’enfant et deviendra étroit. Choisissez donc un modèle avec un siège dur recouvert à l’extérieur d’un matériau souple.
  • Le porte-bébé doit disposer d’une ventilation. Il est généralement fabriqué à partir d’un matériau épais qui ne respire pas. Par une journée chaude, le dos du parent sera très moite. Et le bébé est entouré de toutes parts par cette matière non respirable ! Il sera très en sueur et très difficile.
  • La ceinture et les sangles incassables doivent être larges et serrées. Lors de l’achat, secouez-les fortement – ils doivent immédiatement reprendre leur forme initiale. Sinon, les sangles s’enfonceront dans les épaules pendant la marche et le harnais ne pourra pas remplir sa fonction.
  • Il est souhaitable que le porte-bébé transportant un touriste soit équipé d’un pare-soleil. Par une journée chaude, cela aidera beaucoup, en protégeant l’enfant des coups de soleil et des bosses. Il est préférable de choisir un modèle avec une visière amovible.
  • La face intérieure doit être doublée d’un tissu doux et naturel. En contact prolongé avec du synthétique, la peau transpire beaucoup.

Enfin, il faut faire attention à ce que le transporteur ait des poches. Elles ne sont jamais superflues si vous faites une longue promenade avec votre enfant, sans parler d’une randonnée qui prendra plusieurs jours.