Le portage et le lien d’attachement

Au sommaire :

Le portage du nourrisson favorise-t-il l’attachement ?

Une étude américaine sur les mères adolescentes et l’attachement

En 1990 les chercheurs de Columbia University Vagelos College of Physicians and Surgeons ont réalisé une étude dont l’objectif de cette étude était d’explorer si le portage des bébés (ou « babywearing ») pouvait contribuer à favoriser un attachement sécurisé entre les mères adolescentes et leurs bébés.

En effet, les bébés nés de mères adolescentes présentent un risque plus élevé de développer des troubles de l’attachement à l’âge adulte.

Les chercheurs ont donc assigné au hasard les mères à l’un des deux groupes : le groupe « babywearing » ou le groupe témoin. Dans le groupe « babywearing », les mères ont été encouragées à porter leur bébé pendant une heure par jour, tous les jours, pendant trois mois. Dans le groupe témoin, les mères ont été encouragées à lire à leur bébé pendant une heure par jour, tous les jours, pendant trois mois.

Les résultats ont montré que les bébés du groupe « babywearing » étaient plus susceptibles d’avoir un attachement sécurisé et moins susceptibles d’avoir un attachement désorganisé par rapport au groupe témoin. En outre, plus les heures de portage étaient élevées, plus les bébés avaient un attachement sécurisé et moins ils avaient un attachement désorganisé.

Il est important de noter que le portage des bébés n’a pas eu d’effet significatif sur les types d’attachement évitant ou résistant. Cependant, ces résultats suggèrent que le portage des bébés peut être un outil efficace pour promouvoir l’attachement sécurisé, en particulier pour les mères et les bébés présentant un risque plus élevé d’insécurité de l’attachement.

Le rôle de l’ocytocine dans le portage

L’ocytocine, souvent appelée « hormone de l’amour », augmente lorsque les mères ont un contact peau à peau avec leur nourrisson et est connue pour faciliter le lien social chez les animaux et les humains. Elle a été associée à des comportements et des soins maternels, tels que l’accouchement, l’allaitement et le contact peau à peau, ainsi qu’à des interactions positives entre la mère et l’enfant et à un attachement sécurisée chez l’enfant.

Des études ont montré que le portage des bébés est bénéfique pour les nourrissons, réduisant les pleurs et les problèmes de sommeil. Une étude a également montré que les mères qui portent leur bébé allaitent plus longtemps.

Bien que les avantages du portage soient prometteurs, il y a eu très peu de recherches sur le sujet, en particulier pour les mères adolescentes. Les mères adolescentes sont plus susceptibles de développer des attachements insécurisées avec leur bébé en raison de facteurs tels que le manque de ressources et de soutien social, la dépression post-partum et la maltraitance dans l’enfance.

Les mesures de l’attachement infantile, comme la procédure de situation étrange, ont montré que les bébés portés ont plus souvent une attachement sécurisée avec leur mère.

Le texte de l’étude est disponible sur ResearchGate.net.

Partagez l'article
Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn